Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 06:06

Aujourd'hui une petite escapade en barque sur ce large et sinueux fleuve qu'est l'Irrawady ; ne le croyez pas lent et flegmatique , certains endroits sont dangereux , parcourus de courants violents qui ont vite fait de vous mettre sens dessus-dessous !
Toujours marchander la balade ; après une demi-heure de discussions , j'arrive à obtenir un deal qui me paraît honnête .... 5 dollars pour 5 heures avec visite d'un temple.. . Tope là mec , c'est OK !
Départ avec deux jeunes gars - pourquoi deux ? Mystère ? - sur une espéce de barque complètement pourrie , qui prend l'eau à tire larigot , voilà donc l'utilité du second larron ; il va écoper sans cesse pendant que l'autre louvoie !!! En attendant il pionce....
J'aime ce genre d'aventure qui me rappelle ma descente dans les Sundarbans sur les bras du Gange ! Je trouve cela charmant , totalement imprévu ; d'emblée je me sens en pleine forme , suis heureuse !
Sur les rives je vois les pagodes et les temples se profiler sur un ciel brumeux , de hautes falaises blanches , sans doute crayeuses , je n'ose même pas imaginer le nombre de fossiles et de coquillages qu'elles doivent cacher ; la chaleur est à son comble , évidemment il doit être environ midi ; de temps en temps un reflet d'or vient me brûler les yeux , sans doute quelque pagode au lointain ; quelques femmes lavent le linge et les ustensiles de cuisine ; les buffles se vautrent , heureux , soufflant le bonheur par leurs larges naseaux , les gamins hurlent et rient , me criant des : " Morning , Mingalaba , Bôjour..."
Oui beau jour pour moi que d'être là perdue sur Gaya,la planète bleue ; je suis juste bien , pourquoi ? Je ne sais pas ! Je suis en confiance , en parfaite osmose avec la nature , avec ces deux gars ; je ressens une paix indicible comme si j'avais toujours connu cet endroit ; je ne suis qu'amour et ce sentiment doit se répercuter partout autour de moi puisque tout devient positif ; nulle crainte , peur ou appréhension et pourtant j'ai tout sur moi ; papiers , argent , il leur serait si simple de me faire disparaitre et de récupérer ce que je possède ; deux belles années de vie pour eux et leurs familles ; ils sont si pauvres ! Mais ils ont encore en eux des valeurs fondamentales : dignité , respect , croyance...
Nous avançons lentement nous éloignant des berges , la barque a tendance à s'incliner , le vent est si chaud , si fort , mmmm ! quel délice , je me mets tantôt à gauche , tantôt à droite pour tenir l'embarcation en équilibre ; nous manquons chavirer mais qu'importe ... les cheveux au vent je me sens dans mon pays , chez moi , libre comme l'air ; nulle contrainte , nulle hypocrisie , nul faux-semblant , être telle quelle , le bonheur parfait ! J'imagine le plaisir des découvreurs voyant une île à l'horizon ...
Nous voguons sur des flots argentés , quelques poissons-chats et autres inconnus ; de temps en temps passage d'un vieux rafiot qui nous met à mal , des barques de pêcheurs...
J'ai l'impression d'être projetée 2000 ans en arrière , des bruits de l'aube des temps : les clapotis de l'eau , le bruit des voiles , des oiseaux de mer venus jusque là , des voix , l'écho d'un monde perdu , d'une civilisation disparue ; je regarde les deux jeunes hommes vêtus de leur longy , finalement rien a changé : l'être humain est toujours le même ...naître , vivre , lutter , mourir...quoi de nouveau ici rien...le tee-shirt , les tongs faites dans cet horrible plastique , le moteur qui ne fonctionne pas ... drôle de progrès ! l'homme tributaire de l'objet , du matériel , du luxe que l'on nomme bien-être et que j'appelle esclavage ...
A la rame nous continuons et tentons d'aborder tant bien que mal dans un endroit sablonneux , le courant est fort ici et nous partons à la dérive , je leur offre de les aider , quelle hérésie , une " foreigner " ramer ! mieux vaut ne pas y songer ; non je suis sous leur protection ils mettent un point d'honneur à me promener , me faire visiter leur pays et me ramener saine , sauve et surtout contente du périple ! Je n'insiste pas voyant leur air outré .
La rive atteinte , ils se plient en quatre pour m'être agréables , me satisfaire ; ils ne veulent pas que je me mouille les pieds ni mon treillis ( déconseillé en Birmanie et au Cambodge ... quoi ? le treillis ! ) , dommage l'eau me semble bien tentante ; ils m'aident à descendre mais , misère le sable est chauffé à blanc , même avec les tongs , il passe sur le côté et  brûle , la calvaire , tant pis !
Nichées sous la falaise , à l'ombre de quelques maigres arbres , des maisonnettes....
Un vieil homme , sec , à l'allure décidée , arrive à notre rencontre , souriant il me fait signe de le suivre et  m'emmène à grands pas , je le suis en regardant ses mollets tendus , musclés , agressifs !!! Il se retourne de temps en temps pour voir si je suis toujours là , nous croisons une bergère menant un troupeau de vaches étiques ,  sans doute sa femme et , continuons longtemps à travers la nature sèche et épineuse ; au bout de deux ou trois kms nous arrivons à une grille fermée , derrière un vieux temple ;impossible d'ouvrir ; le vieil homme appelle et au bout d'un court instant arrivent en courant deux autres types à moitié endormis , accompagnés d'un malheureux chien galeux et aveugle ; tant bien que mal ils arrivent à forcer le pêne qui lâche....
                                                                à suivre.....

Partager cet article
Repost0

commentaires

Hécate 17/11/2012 17:52



apsara 17/11/2012 18:18







Hécate 17/11/2012 13:12


dans les fashs ,c'est l'intuition ma chère lallalalère...


Pour le truc ...que tu crois pas que ça marche....eh! bien...si ,c'est comme ça que les sorciers font pour crééer des e.....

apsara 17/11/2012 17:21







Hécate 17/11/2012 12:03


oui ,mais pas juste en y pensant ; il faut y mettre des pensées répétitives, et à des heures régulières...Enfin, là ...je ne le sens pas en ce sens.

apsara 17/11/2012 12:39



ha tu ctrois que ça marche ton truc!!faut déjà être enragée!!moi je pense plus à des flashes



Hécate 17/11/2012 11:42


pas dans ce cas que tu me dis....

apsara 17/11/2012 12:01



oui je m'explique très mal mais tu m'as comprise quand même!je voulais dire que peut-être seul le fait de penser à qq chose peut créer cette chose!!



Hécate 17/11/2012 09:56


J'en pense ...que...il y a des intuitions ...qui se réalisent parfois. Je t'ai dit ce que j'en supposais....:)

apsara 17/11/2012 11:41



c'est comme l'histoire de l'oeuf et de la poule!!!qui est venu le premier!!pour l'intuition c'est kif kif;est ce l'intuition qui  est créatrice del'action!!bn enfin c'est pas pareil mais il
y a quand même une similitude!



Présentation

  • : Le blog de Asiamour
  • : Pensées à la dérive Amoureuse inconditionnelle de la planète
  • Contact

MES CONVICTIONS

" Tout ce qui n'est pas donné est perdu ." proverbe indien

" Les mots sont les passants mystérieux de l'âme ." V.Hugo

" J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de

  l'indifférence ." A.France

" La liberté c'est s'oublier ." Apsara

" Le premier amour est toujours le dernier ." T.Ben Jelloun

" L'idéal est un oeil que la science crève ." V. Hugo

" Science sans conscience n'est que ruine de l'âme ." 

                                        Rabelais

" Les souffrances extrêmes ont les intuitions infaillibles de

   l'instinct ." P. Bourget

" J'aurai beau tricher et fermer les yeux de toutes mes

   forces....il y aura toujours un chien perdu quelque part

   qui m'empêchera d'être heureuse ." J. Anouilh ( La

   sauvage )

" Je souffre donc je suis ." Apsara

Recherche